Haut de page

3 questions à… Madintec

[Qu’ils soient partenaires ou prestataires, ils œuvrent dans l’ombre aux côtés de l’équipe du trimaran MACIF pour apporter leur expertise et contribuent pleinement au développement du projet… Petit coup de projecteur ce mois-ci sur Madintec.]

Entre Madintec et le trimaran MACIF, l’histoire a commencé en 2014, à l’aube de la construction du multicoque de François Gabart. Le bureau d’études spécialiste des équipements électroniques et informatiques, dont Benoît Piquemal, responsable de l’électronique et informatique sur le trimaran MACIF est aussi cofondateur, intervient aujourd’hui sur le développement d’un pilote automatique adapté aux nouvelles conditions de navigation du bateau. Matthieu Robert, Président et responsable R&D de la société décrypte les enjeux de la mission de Madintec avec un objectif : faire voler le trimaran MACIF en toute sécurité !

Quel est le périmètre d’intervention de Madintec sur le trimaran MACIF ?

Matthieu Robert : « Nous travaillons avec l’équipe technique du trimaran MACIF pour développer un pilote automatique de nouvelle génération qui s’adapte parfaitement aux performances du multicoque, que ce soit en termes de vitesse ou de sécurité. A l’origine, les pilotes ont été conçus pour des bateaux moins grands, moins rapides et qui surtout ne volent pas. François Gabart a très vite compris qu’il pouvait gagner beaucoup grâce au pilote automatique. Nous collaborons ainsi sur un programme de développement spécifique pour les bateaux volants. »

Nous collaborons sur un programme de développement spécifique pour les bateaux volants.

Quelle est la finalité du pilote automatique sur le trimaran MACIF ?

MR : « Le pilote automatique dirige le bateau. C’est le bras droit du marin, son allié principal lorsqu’il navigue. Sur le record du tour du monde en solitaire, le pilote a dû tenir la barre 98% du temps et fonctionnait directement avec les informations transmises par François Gabart à l’aide de sa télécommande. C’est un élément essentiel de la navigation, c’est pour cette raison que l’équipe du trimaran MACIF a décidé d’y mettre les moyens techniques. Un pilote automatique peut générer des gains énormes de performance et de sécurité. Avec le vol, les bateaux commencent à avoir des comportements nouveaux. Aujourd’hui, on travaille donc avec MerConcept pour que le pilote automatique ne tienne plus seulement la barre de droite à gauche mais pour qu’il puisse améliorer la stabilité du vol dans son ensemble. »

Le pilote automatique est un élément essentiel de la navigation sur les multicoques.

Comment se déroule la mise en place de ces nouvelles technologies sur le trimaran MACIF ?

MR : « Lorsque le bateau est en chantier, cela nous permet d’avancer sur les développements que nous pourrons tester à la remise à l’eau du bateau. Nous utilisons le M24 (petit trimaran monotype de 7m20n ndlr) comme un support laboratoire pour expérimenter nos technologies. C’est un formidable outil. Aujourd’hui, c’est le seul petit bateau équipé avec un pilote automatique et cela nous permet ainsi de faire de véritables tests. Ensuite, nous naviguerons également sur le trimaran MACIF lors des périodes de convoyage pour réaliser d’autres tests en conditions réelles sur de plus longues périodes. »

 

A lire ou relire :
3 questions à… GSea Design

Le trimaran MACIF dans une nouvelle dimension ?

François Gabart sur tous les fronts pour ce début d’année !

Partager l'article

20 juillet 2018

Mise à l’eau du trimaran MACIF : un défi technique pour l’équipe de François Gabart

Un peu plus de six mois après son entrée en chantier post record du tour du monde en solitaire, le trimaran MACIF...

Lire la suite

11 juillet 2018

La Ville de Brest rend hommage à François Gabart pour son record autour du monde en solitaire à bord du...

Du bronze pour un skipper en or ! Ce jeudi à Brest, en marge du départ de la 6ème étape du Tour de France, la ville...

Lire la suite